Choisir un casque de ski, un vrai casse-tête!

Conseil casque

Bien que le port du casque de ski ne soit pas encore obligatoire au Québec, tout le monde sait que c’est une pièce d’équipement incontournable pour dévaler les pentes en toute sécurité. Cependant, il y a tellement de modèles et de couleurs différentes qu’il est facile de s’y perdre. Voici quelques conseils afin de vous guider dans votre choix.

Pour trouver la taille idéale, on peut mesurer la circonférence de la tête en centimètres à l’aide d’un ruban à mesurer que l’on place au milieu du front. Le résultat varie généralement entre 49 et 65 cm. Ensuite, on prend simplement la grandeur de casque correspondant à la circonférence de la tête obtenue.

Il est essentiel que le casque soit positionné à la moitié du front. S’il est plus haut, il ne protègera pas adéquatement et s’il est plus bas, vous n’aurez pas suffisamment d’espace pour votre lunette de ski. Il se peut que, malgré la bonne taille, vous sentiez des points de pression. À ce moment-là, il est conseillé de changer de modèle ou de compagnie, car la forme de la coquille ne vous convient probablement pas : elle est soit trop ronde ou allongée.

Maintenant, l’avantage de la plupart d’entre eux est qu’ils possèdent un système d’ajustement se trouvant derrière la nuque. Donc, par exemple, un casque de grandeur “médium” peut faire à une personne ayant une circonférence de tête entre 55 et 58 cm. (Prenez note que la circonférence associée à la grandeur varie d’une compagnie à l’autre.) Aussi, s’il vous arrive de changer ce que vous mettez sous le casque, un bonnet, une cagoule ou encore si vous ne mettez rien, le casque pourra facilement s’adapter à ces changements grâce à cet ajustement. Cela peut s’avérer très pratique pour s’accommoder aux différentes températures du Québec.

D’autres caractéristiques peuvent aussi influencer le choix d’un casque. Par exemple, la présence de trappes d’aération contrôlables ou non. Si l’on a tendance à dégager beaucoup de chaleur ou à faire du ski de printemps, il est agréable de pouvoir régler l’entrée et la sortie d’air. De plus, pour certains modèles, la doublure se détache afin que l’on puisse la nettoyer.

Un autre facteur auquel on ne pense pas toujours est le poids du casque. Lorsqu’on passe des heures en montagne, il faut surtout être confortable. Il est inutile de se rajouter du poids sur les épaules C’est un critère à ne pas négliger et qu’on oublie trop souvent.

En bref, lorsqu’on choisit un casque, il est crucial d’avoir la bonne grandeur, mais aussi d’être confortable pour profiter de la montagne au maximum et en toute sécurité !

Par Marie Pier, service à la clientèle web Laval.

Nos produits vedettes: