COMMENT AJUSTE-T-ON UNE CHAUSSURE DE SKI DÉJÀ?

Ajustement de botte Nordica

À moins que vous soyez astronaute, vos chaussures de ski sont probablement les chaussures les plus sophistiquées que vous posséderez. Elles gardent vos pieds confortablement au chaud et au sec tout en offrant une protection contre les expositions répétées et prolongées au froid, à la glace et à la neige, sans oublier les carres tranchantes. Elles vous relient directement à vos fixations et jouent un rôle essentiel, analogue à celui d’un centre de commandement transmettant l’information de vos pieds à vos skis, puis à la neige et vice-versa.

La façon d’ajuster une chaussure de ski dépend réellement de l’importance que vous accordez à la chaleur et au confort, par rapport à la performance et à la réactivité. Généralement, les skieurs expérimentés privilégient la performance, tandis que les skieurs occasionnels mettent l’accent sur le confort. Mais peu importe vos compétences, vos nouvelles chaussures de ski doivent être ajustées en boutique le plus étroitement possible, car elles vont élargir, s’agrandir et se desserrer à l’usure.

LES TROIS MESURES D’UNE CHAUSSURE

Pour obtenir un ajustement parfait, le chausson et la coquille de la chaussure doivent correspondre à la taille et à la forme de votre pied et de votre mollet, à votre niveau d’habileté, à vos besoins et à votre budget.

1. Sans la coquille, le chausson doit donner l’impression de porter une deuxième chaussette rembourrée, munie d’une languette et d’un soutien à l’arrière. Il doit envelopper votre pied et vous laisser juste assez d’espace pour remuer les orteils.

2. Sans le chausson, la coquille doit être juste assez grande pour y loger votre pied nu et pas plus de deux doigts. Insérez d’abord votre pied dans la coquille. Ensuite, levez-vous et poussez vos orteils vers l’avant jusqu’à ce qu’ils touchent le bout. Il devrait rester à peine assez d’espace pour glisser deux doigts entre votre cheville et l’arrière de la chaussure pour un ajustement confortable, et pas plus d’un doigt pour un ajustement axé sur la performance.

3. Le collier doit donner l’impression que deux mains retiennent votre tibia et votre jambe alors que deux autres mains (le rabat) enveloppent votre pied. Lorsque vous enfilez votre chaussure réassemblée et l’attachez, vous devez sentir que les quatre mains s’entrelacent et maintiennent votre pied fermement en place, plus particulièrement votre talon.

Lorsque la chaussure réassemblée est détachée, vous devez avoir l’impression qu’elle est très ajustée, presque serrée. Votre pied ne doit pas pouvoir bouger vers l’avant, vers l’arrière ou sur les côtés. Votre cheville doit être alignée sur l’emboîtage du talon de la chaussure. Une fois que vous avez attaché vos chaussures et fermé les boucles de serrage, vous devez sentir qu’elles sont bien ajustées et qu’elles enveloppent confortablement vos pieds. Ces derniers ne doivent pas être comprimés ou à l’étroit et vous ne devez sentir aucun point sensible ni aucun point de pression. Si c’est le cas, indiquez à votre spécialiste en ajustement l’endroit où vous ressentez de la douleur ainsi que la façon dont vos chaussures vous blessent.

Tenez-vous debout, fléchissez les chevilles et pliez les genoux; il ne doit y avoir aucun espace sur les côtés et la chaussure doit suivre votre mouvement de flexion. Vous ne devez pas pouvoir sortir votre cheville de l’emboîtement du talon

UN MOT AU SUJET DES SEMELLES

Les skieurs de niveau avancé et expert et les skieurs de compétition qui accordent une grande importance à la performance devraient sérieusement envisager d’acheter des semelles « personnalisées » ou des orthèses destinées à la pratique du ski. Ces semelles personnalisées sont précisément adaptées à la forme de vos pieds et offrent davantage de soutien et de stabilité. Par sa façon de soutenir votre pied, la semelle personnalisée peut lui donner un profil plus court et plus étroit, ce qui vous permet d’opter pour une chaussure de pointure inférieure afin d’obtenir un ajustement encore plus précis et plus près du pied.

S’ADAPTER AUX NOUVELLES CHAUSSURES

En règle générale, cela prend environ cinq à six journées de ski avant que votre pied et votre chausson s’adaptent à la coquille. Au cours des premières journées, vous aurez peut-être l’impression que vos chaussures sont extrêmement serrées, surtout en début de matinée lorsque vos pieds sont enflés après une bonne nuit de repos. Pendant cette période d’adaptation, vous devriez complètement détacher les deux boucles inférieures lorsque vous skiez, jusqu’à ce que vous puissiez confortablement les attacher à la position de réglage la moins serrée. Vous devriez également enlever vos chaussures à l’heure du dîner pour reposer vos pieds. Après la cinquième ou la sixième journée, vous aurez l’impression que vos chaussures sont un prolongement parfaitement sculpté et moulé de vos pieds et de vos jambes. Vos skis tourneront sur demande et vous retransmettront instantanément de l’information essentielle, par l’entremise de vos chaussures. C’est ce qu’on appelle du contrôle et c’est l’essence même du ski.

CONSEILS POUR OBTENIR UN AJUSTEMENT PARFAIT

Lorsque vous achetez de nouvelles chaussures, apportez vos anciennes. En les examinant, un bon spécialiste en ajustement peut en apprendre beaucoup sur votre posture, la fréquence à laquelle vous skiez et la force avec laquelle vous le faites. Vous pouvez également lui indiquer ce qui vous plaît et ce qui vous déplaît de vos chaussures.

Assurez-vous que vos pieds et vos chaussettes de ski sont propres et secs.

Portez vos chaussettes de ski les plus minces ou les plus légères pendant l’ajustement. Il convient de le répéter : vos nouvelles chaussures vont élargir, s’agrandir et se desserrer à l’usure.

Portez un short ou des pantalons amples afin que le spécialiste en ajustement puisse examiner vos pieds, vos jambes, vos genoux et votre posture. Avez-vous les genoux cagneux ou les jambes arquées? Les tiges ou les colliers doivent-ils être réalignés? Avez-vous réellement besoin de cales?

Si vous n’êtes pas certain de votre pointure, achetez toujours une chaussure plus petite et plus ajustée. Un bon spécialiste en ajustement peut meuler, poinçonner, bouillir, chauffer ou agrandir une coquille de bonne qualité pour lui faire gagner une pointure. Il existe toutefois peu de moyens de rétrécir une chaussure trop grande.

Article de la compagnie Nordica par Dave Fonda.

Nos produits vedettes